En France, la bière artisanale, ce secteur qui ne connaît pas la crise

La courbe ne cesse de grimper. En France, le nombre d’artisans brasseurs a été multiplié par plus de cinq en dix ans. Et ce n’est pas fini.
En 2007, on comptait, en France, pas plus de 200 brasseries artisanales. Aujourd’hui, il y en a presque 1 000 de plus. L’association «Brasseurs de France» en recense 1 100. Ce week-end, le salon international de la bière s’installe à Paris après avoir campé plusieurs années à Montréal, au Canada, où il a été créé. La preuve que le secteur est devenu majeur en France.

«Aujourd’hui, le marché de la bière artisanale représente 3 % du marché français de la bière, explique au «Parisien» Luc Dubanchet, directeur du Mondial de la bière. D’ici 2020, on s’attend à ce que le marché double !» Dans le même temps, celui de la bière industrielle stagne : difficile de rivaliser face aux géants du secteur. «Face à l’uniformité des bières industrielles, les brasseurs artisanaux ont la possibilité de diversifier les arômes et les saveurs», explique au Parisien, Gilbert Delos, biérologue et journaliste à «Bière magazine».

Pour lire l’article du Parisien