France: la bière artisanale en pleine croissance

Amateurs de bières artisanales à vos choppes !
Le Mondial de la bière ouvre ses portes le 30 juin à Paris à la Maison de la mutualité à Paris et jusqu’au 2 juillet. C’est le rendez-vous des professionnels du secteur, mais aussi du grand public.

La bière est un marché mondial de près de 300 milliards de dollars. Plus de 200 milliards de litres sont consommés chaque année. Les Tchèques sont les plus grands buveurs, suivis des Autrichiens et des Allemands.

Pendant les cinquante dernières années, la bière a été massivement industrielle. Il y a la Leffe du numéro un mondial, le belgo-brésilien AB InBEv, suivi de Kronenbourg, puis de Heineken. Mais les goûts évoluent vers les bières locales. « La bière artisanale est un secteur en pleine expansion. C’est une progression de 6 % par an depuis maintenant 5 ou 6 ans », confirme Luc Dubanchet, directeur d’Omnivore et du Mondial de la bière.

Il nous invite à nous représenter la bière artisanale comme le vin : « Il y a le vin de masse qu’on vend deux euros le litre et le vin de château, de vigneron. La bière c’est la même chose. »

La bière artisanale, c’est cette bière de petit producteur qui représente en gros moins de 20 000 hectolitres annuels de production par rapport à des centaines de milliers d’hectolitres produits par de grandes compagnies.

« Ces petits producteurs travaillent de manière très intuitive, personnelle et ils vont développer une gamme d’une dizaine de bières beaucoup plus riches, beaucoup plus variées que la bière de masse, avec un seul goût uniformisé qu’ont souvent les grandes brasseries industrielles. »

Laisser un commentaire