Les meilleurs bars à bière artisanale de Paris

Bière artisanale, Craft beer, bière personnalisée, bière maison, Faire sa bière

Nouveaux bars, micro-brasseries, ateliers de fabrication… Paris vit à l’heure de la bière artisanale. Ces derniers mois, le nord et l’est de la capitale ont vu s’épanouir de fraîches adresses, où blondes, brunes et rousses, accompagnées de petits plats bien tournés, méritent largement le détour.

Paname Brewing Company

Le lieu. Depuis l’été dernier, cette adresse joue les agi (ten)tatrices dans le haut du bassin de la Villette. En mode double détente puisqu’en plus d’y proposer une street food bien dans ses baskets, l’équipe y brasse en live. Forcément entre les cuves rutilantes, le long comptoir et ses tireuses, la déco indus’ mais cosy et la vue imprenable sur les flots, on s’y sent plus que bien.

L’assiette et le bock. La carte ne fait pas dans la dentelle mais les assiettes sont plus malines que ça, bien dans le tempo du lieu. Jolies recettes de viandes, en provenance de The Beast, «smokehouse» américaine qui buzze, avec notamment le brisket de Black Angus, morceau de poitrine au délicieux goût fumé, servi sur une planche avec coleslaw à la thaï, pommes de terre nouvelles et sauce barbecue. Le tacos est garni d’agneau, de feta et d’houmous, les pizzas la jouent world (patate douce rôtie, roquefort, noix, mozzarella, roquette; chorizo, manchego, oignons caramélisés, mozzarella…) et il y en a même pour les veggies (mezze végétariens ; salade de quinoa…). Pour faire glisser tout ça, les cinq breuvages maison: Barge du canal, Œil de biche, Un singe en hiver, Casque d’or et Bête noire.

Bravo. L’excellent concept. La terrasse, sur le ponton.

Dommage. La commande au bar, rébarbative.

Paname Brewing Company. 41 bis, quai de la Loire (XIX e). Tél.: 01 40 36 43 55. Tlj. Carte: 20-30 €. Bières (25 cl): 3,70-4,50 €.

La Fine Mousse

Le lieu. Dans sa version bar, laFine Mousseva directement à l’essentiel: moult bières en rotation (à la pression depuis les 20 becs chromés alignés sur le comptoir ou en bouteille, plus de 150 en provenance du monde entier) et quelques picorages sur planche, de circonstance. En face, en mode restaurant, l’atmosphère est plus sereine mais tout aussi savante en matière de bière.

L’assiette et le bock. La carte s’y déroule en mode tapas et mise sur le «pairing»: de petites assiettes à partager hyper-affûtées, à marier aux breuvages artisanaux. Et avec quelque 150 références à la bouteille plus 10 à la pression, différentes de celles du bar, autant se laisser (bien) guider. Ce qui peut donner, en pratique: une faisselle fumée au foin, oignons caramélisés et purée d’anchois avec une Freeride IPA sur l’amertume; un lièvre à la royale, coing, échalotes grises confites avec la Spike & Jérôme’s, de BFM; une crème de citron, meringue, noisettes, avec la Lucky Jack, de Lervig Aktiebryggeri (American Pale Ale).

Bravo. L’offre très variée. La gourmandise n’empêche pas la pédagogie. Et vice versa.

Dommage. Honnêtement, R.A.S.

La Fine Mousse Restaurant. 4 bis, avenue Jean-Aicard (XIe).  Tél.: 09 80 45 94 64. Tlj sf sam. et dim. Carte: 20-40 €. Bières (25 cl): 3,50-6 €.

Le Triangle

Le lieu. Une pépite pour les amateurs de mousse artisanale. Ouverte il y a tout juste un an, cette petite adresse du canal Saint-Martin brasse sa propre bière et l’accompagne d’assiettes malines et savoureuses. À sa tête, un trio formé par le frère en cuisine, la sœur en salle et le mari québécois au brassage. Décor minimaliste façon scandinave, avec cuves trônant derrière le bar.

L’assiette et le bock. Proposés en version tapas, un carpaccio de thon rouge au pavot (fin), des crab cakes, guacamole au yuzu et pomelos thaï (gourmands), des betteraves rôties, sainte-maure frais et balsamique (suaves) ou un faux filet de bœuf maturé et pommes dauphines (puissant). N’hésitez pas à demander conseil pour les associer à l’une des huit bières qui tournent à la pression, dont une ou deux brassées sur place: IPA blanche et noire (anglaises), blonde tchèque, bitter maison…

Bravo. La pression proposée en galopin à 3 € (12,5 cl), l’accueil sympathique, la poutine en guest star mensuelle à la carte, le vin pour les allergiques aux bulles.

Dommage. Les prix qui s’envolent si on se laisse aller…

Le Triangle. 13, rue Jacques-Louvel-Tessier (X e). Tél.: 01 71 39 58 02. Tous les soirs sf dim. et lun. Ouvert le samedi midi. Carte: 25-40 €. Bières (25 cl): 5 €.

El Tast

Le lieu. Le goût («el tast» en catalan)? Celui de la charcuterie ibérique, d’une part, et de la bière artisanale francilienne, de l’autre (une soixantaine de bouteilles au choix). Un bien beau combo pour révolutionner l’apéro que cette boutique/bar ouverte depuis le printemps par quatre copains hispanico-franco-mexicains dans une ancienne boucherie, du côté de Jules-Joffrin.

L’assiette et le bock. En sandwich ou sur une planche (de plus ou moins grande taille selon votre appétit), jambon Trevélez et bellota, llonganissa del Pagès, chorizo, lomo, soubressade, manchego… Top qualité et sourcés chez des petits producteurs espagnols. En bonus, la tapa du jour: fameuses croquettes de jambon, tortilla, tartine catalane, rillettes de sardines… Et avec ça? Les breuvages de Deck & Donohue, la Brasserie La Goutte d’Or, la Montreuilloise, Outland, Parisis, La Parisienne ou encore Altiplano (au quinoa). À noter, une formule du jour au déjeuner.

Bravo. Le décor réussi, la vente à emporter.

Dommage. Pourquoi une tapa du jour seulement?

El Tast. 70, rue Duhesme (XVIIIe). Tél.: 04 15 32 54 10. Tlj sf dim. et lun. Carte: 10-20 €. Bières (bouteilles): 4,60 €.

Kiez Biergarten

Le lieu. Si tout Paris se met à la bière, nos voisins allemands ne nous ont pas attendus. En témoigne cette amusante adresse, baptisée en hommage aux «biergarten» munichois ou berlinois, ces bars de plein air où les coudes se lèvent et les pintes se vident. Pour faire comme là-bas, il faut passer la jolie première salle aux pierres apparentes et s’installer dans la courette pavée, sur un banc et autour d’une grande table en bois.

L’assiette et le bock. L’ardoise se raconte en version originale, mais pas besoin d’un dictionnaire puisque tout est traduit. Armée de saucisses en entrée, dont le plat totem, le curry wurst, saucisse de porc servie avec sauce bien relevée et bonnes frites. Que l’on peut faire suivre de spécialités du cru: spatzle (pâtes) en rotation, schnitzel (escalope de veau panée) et plats du jour dépaysants comme ces Königsberger Klopse, boulettes de bœuf à la sauce crémée et aux câpres, servies avec pommes de terre et betteraves. Quatre bières disponibles à la pression (en 25, 50 ou 100 cl) et bien plus en bouteilles dont quelques artisanales comme la BRLO Pale Ale, non filtrée.

Bravo. Les prix serrés.

Dommage. Peu de choix à la tireuse.

Kiez Biergarten. 24, rue Vauvenargues (XVIIIe). Tél.: 01 46 27 78 46. Tlj. Carte: 15-30 €. Bières (25 cl): 3,20-3,90 €.

Et aussi…

Superbières

Ouvert en mai 2015, ce magasin spécialisé a tout pour séduire les biérophiles, avertis ou moins, avec une sélection large et pointue à la fois (200 références à la bouteille). Et pour ceux qui ne pourraient patienter jusque chez eux, il est possible de déguster les breuvages sur place au prix boutique, accompagnés de sandwichs et salades quali, dont les recettes changent régulièrement.

Superbières. 203, rue du Faubourg Saint-Martin (Xe). Tél.  09 82 52 98 88. Tlj sf lun. Sandwichs et salades: 6-8 €. Formules avec bière: 8-10 €.

The Frog & Rosbif

C’est la maison mère de la chaîne des FrogPubs (7 enseignes à Paris, dont le Hop House à Opéra, ouvert depuis début 2015). Celle-ci existe depuis plus de vingt ans, brasse artisanalement (une bonne vingtaine de bières dont la Thawack récemment élue meilleure black IPA du monde) et sert une cuisine «junk» plutôt à son avantage, notamment de bons burgers.

The Frog & Rosbif. 116, rue Saint-Denis (IIe). Tél.: 01 42 36 34 73. Tlj. Carte: 15-20 €. Bières (25 cl): 4,50 €.

Les Trois 8

Une dizaine de mousses artisanales servies à la pression, une centaine en bouteille et… des flacons du même tonneau (cheverny de Philippe Tessier, languedoc des Sabots d’Hélène). Tel est le programme liquide de ce bar de poche qui reçoit autour de planches mixtes bien sourcées (charcuterie de la maison Mas; pâtes molles, cuites et persillées de la fromagerie Darley en Bretagne).

Les Trois 8. 11, rue Victor-Letalle (XXe). Tél.: 01 40 33 47 70. Tlj. Planches: 8,50-15,50 €. Bières (25 cl): 2,50-4,90 €.

Bar Demory

Roquette Blanche, Astroblonde, Intrépide IPA… Le nom des bières Demory résonne à nos oreilles et donne envie d’y tremper nos lèvres! Rendez-vous donc dans le bar de la marque, où les bières en question s’accompagnent de saucisses artisanales, de planches de charcuterie et de fromage…

Bar Demory. 62, rue Quincampoix (IVe). Tél.: 06 84 12 10 59. Tlj. Carte: 15-20 €. Bières (25 cl): 4-4,50 €.

49.3

Double «joke» pour ce nouveau bar à bières de quartier qui s’intéresse moins à la Constitution qu’à ses 49 variétés de bières dont certaines étonnantes (De Molen Op & Top aux notes de fruits et d’épices) et ses alcools rares (rhums du Nicaragua, vodkas de Finlande…). Planches d’accompagnement plus oubliables.

49.3. 3, cité de Phalsbourg (XIe). Tél.: 01 43 70 81 77. Tous les soirs sf dim. de 17h30 à 2h. Bières: 5 à 14,90 €.

Laisser un commentaire